Keziah Jones

samedi 5 octobre

Théâtre de Poissy (Poissy)

20:30

35€ (Plein tarif)

30€ (Tarif réduit)

(Tarif jeune)

BILLETTERIE

Olufemi Sanyaolu alias Keziah Jones est né et a grandi à Lagos, au Nigeria. Il quitte le pays à l’âge de huit ans pour faire ses études en Angleterre à Millfield, une école publique du nord de Londres. Keziah dit : « Je devais trouver un moyen de sortir de tout ça, et c’était la musique ! » À l’âge de 13 ans, il découvre le piano de la vieille école et apprend seul à jouer et à écrire des chansons. Trois ans plus tard, il prend la guitare et commence à jouer dans les rues de Londres, les clubs et le métro, tout en évitant constamment la police.Keziah a cité Fela Kuti, Miles Davis et Jimi Hendrix comme influences musicales importantes. Son son désormais légendaire est décrit comme « Blufunk », qui à la base est une infusion d’attitude punk-funk croisée avec des rythmes yoruba qu’il a fait évoluer au fil des ans.
Keziah, qui vit et travaille entre deux mondes, a toujours évalué la relation entre les hémisphères nord et sud dans son art. « Ce que je veux montrer au monde, c’est la modernité de l’Afrique postcoloniale, loin de l’image que véhicule le monde occidental d’un continent dévasté par la famine et/ou la guerre. Je parle de la jeune Afrique urbaine. 25 millions de personnes vivent à Lagos ! La culture africaine contemporaine moderne est une réalité. Aujourd’hui, la culture africaine a prouvé sa vivacité dans la musique avec le son naissant de l’afrobeat, dans la mode et l’art, le tout nourri par la diaspora.
Voir son dernier clip
Découvrez
aussi