Renaissance de L’Estival, L’Aventure continue dans les Yvelines

Comme dirait Marc Pfeiffer « Nous avons bien trop de respect pour Michel Péricard, qui nous a soutenu au commencement, pour polémiquer avec le fils ».

Alors nous les bénévoles, nous préférons remercier le père, mais aussi Emmanuel Lamy.

Ils ont été des maires attentifs, qui ont accompagnés avec bienveillance ce festival qui durant 33 ans avec une équipe de plus de 200 bénévoles (Amis) a fait venir les plus grands noms de la chanson francophone d’hier et d’aujourd’hui dans des lieux conviviaux.

Sans Gigantisme, ni démesure, et toujours dans le respect des artistes et du public, plus de 2 000 chanteuses, chanteurs ou groupes ont foulés les planches des différentes scènes de L’Estival pendant trois décennies.

Merci aux artistes, aux techniciens, aux services techniques pour leur participation. Merci aux associations humanitaires et caritatives que le festival a présentées et aidées chaque année depuis 33 ans. Elles ont été « essentielles », comme l’est la culture, aux membres de L’Estival pour se battre toutes ces années.

Blessés, dans tous les sens du terme, nous le sommes, et pour de multiples raisons.

Mais avant tout : Achères, Le Pecq, Poissy, permettez-nous de vous dire  MERCI

Nous tenons à remercier les trois villes des Yvelines et leurs Maires, qui nous ont rapidement tendus la main pour que le festival rebondisse et perdure.

Merci aussi au Conseil Départemental des Yvelines et son Président pour ce soutien indispensable, mais aussi pour ces mots chaleureux qui font écho à ceux prononcés par Michel Péricard pour fêter la dixième édition de notre festival, lorsqu’il a invité tous les bénévoles à la Mairie.                      

Pierre Bédier : « L’Estival fait partie du Patrimoine des Yvelines, il est du devoir du Conseil Départemental de ne pas le laisser disparaitre ». Michel Péricard, lui avait dit « L’Estival fait désormais partie du patrimoine de la ville ».

Merci  d’avoir prononcé ces si jolis mots, et dit : « Il vous faut Essaimer… ». Car dans ce mot, il y a Essaim, et au moment du festival des centaines d’abeilles bénévoles travaillent pour produire ce nectar qu’est L’Estival (En permettant au public de butiner à loisir des mots et des musiques),  et Aimer qui est l’un des maitres mots de cette merveilleuse famille qu’est L’Estival.

Il y aura donc une 34ème édition de L’Estival qui débutera le 17 septembre avec Kendji Girac et se clôturera avec Carla Bruni cette année.

Au milieu, diversité des musiques et jeunes talents composeront, comme depuis 33 ans le festival, faisant la part belle à la francophonie et à notre langue française que le monde entier apprécie et qui est à travers la planète porteuse de respect, de dialogue et de liberté.

Certains nous demandent des réactions par rapport à la mairie.

Ne perdons pas notre temps à cela, s’il vous plait.

Ce que nous pouvons dire, tout de même, c’est que nous sommes « Tristes ».

Tristes de cet arrêt du festival dans les salles officielles de St Germain en Laye.

Tristes de ce manque de tact, de respect et d’élégance dans la façon dont ce partenariat a été stoppé, alors que la ville avait signé une convention avec L’Estival jusqu’à fin 2021.

Un SMS et un coup de téléphone de l’élu à la culture pour mettre fin à 33 ans de dévouement, cela manque cruellement d’élégance et surtout de correction.

Mais sans doute est-ce dû à cette époque moderne, où les couples se séparent maintenant par un simple texto. Nous ne sommes définitivement pas en accord avec ces méthodes.

Tristes car aucun dialogue n’a été possible. La décision était prise, agressive et brutale. Dont acte.

Se « Foutre de la chanson francophone » est le droit de tous, mais les raisons avancées paraissent si dérisoires : « La programmation de L’Estival ne correspond plus à la population INTERNATIONALE de Saint Germain en Laye ». A-hu-ri-ssant !!!

Après 33 ans, nous allons continuer de porter haut et fort  « L’Estival ». Un nom qui a largement dépassé les portes de nos frontières et qui défend la chanson francophone dans le monde entier.

Non, L’Estival n’est pas mort et va continuer. Nous les bénévoles y veillerons.

Non, L’Estival n’a pas décidé de partir de Saint Germain en Laye de son propre gré.

OUI,  L’Estival va se poursuivre.

Merci aux autres bénévoles (c’est notre joie de vous retrouver pour le festival chaque année), Merci  aux commerçants et aux entreprises qui ont permis que ce festival vive et se développe.

Merci à tous nos partenaires Médias et autres. C’est une fierté chaque année pour nous bénévoles  de voir s’inscrire L’Estival dans vos pages (Le Courrier des Yvelines, 20 minutes…), d’entendre et de voir L’Estival (sur RFM ou France 3…). Oui nous disons bien une fierté.

Pour obtenir les véritables raisons de l’arrêt du soutien de la ville à notre festival, il faudra vous adresser à la mairie. Nous n’en savons pas plus. Mais voulons nous à présent en savoir plus ?

Sachez qu’en 33 ans de festival, l’association l’Estival n’a jamais demandé de rallonge budgétaire, ni de subvention d’équilibre. C’est une association saine et sans dettes. Magnifiquement gérée bénévolement, qui a reçu et continuera à recevoir les plus grands noms de la chanson francophone d’hier et d’aujourd’hui. Mais pas que !

Nos coups de cœur de L’Estival ont pour nom: Aznavour, Trénet, Reggiani, Adamo, Nougaro, Christophe, Higelin ou Eddy Mitchell…

Mais aussi Cabrel, Bashung, Renaud, Obispo, Calogero, Zazie, Voulzy, Sanson, Jonasz, J L Aubert, Lavoine, Kassav, Tri Yann, I Muvrini, Lavilliers, Bertignac, Maurane, Fugain, L Fabian ou Miossec  qui  sont venus aux côtés de M, Matthieu Chedid, Grand corps malade, Camille, Zaz, Boulevard des airs, Tryo, Louise Attaque,  Julien Doré, Bénabar, Maé, Frérot Delavéga… et même Juliette, Les Frangines et Les Goguettes en pleine pandémie l’année dernière.

Ce sont pour nous bénévoles des moments inoubliables dans nos vies avec les échanges que nous avons pu avoir avec l’ensemble des artistes pour enfants rencontrés. Aldebert, Henri Dès, Steve Waring, Pierre Lozère, Pierre Chêne, Alain Schneider et biens d’autres.

Pour les internationaux de grands noms et des souvenirs formidables comme lorsque nous avons appris les danses Zoulous avec Johnny Clegg, puis reçu Noa, Jimmy Cliff, Barbara Hendricks, Bob Brozman, Murrey Head, Yaël Naïm, Charlie Watts (Le batteur des Rolling stones), Mick Taylor, Manu Dibango, Amadou et Mariam, Dee Dee Bridgewatter, Les Platters, Billy Paul, Huun Huur Tu, Tiken Jah Fakoly, Stephen Eicher ainsi que tous les plus grands artistes Canadiens et Belges qui ont croisés le chemin de L’Estival. La liste est trop longue…           

Rendez-vous donc à partir du 17 septembre dans les salles d’Achères, du Pecq, de Poissy et dans tout le département des Yvelines pour cette 34ème édition.   

Nous serons là !

Signé :   Audrey et Fred         

(Bénévoles à L’Estival)

Les actus de l’Estival directement dans votre boite mail !

CONTACTS | MENTIONS LÉGALES